Stimuler le langage à travers la routine quotidienne, plus simple qu’on ne le croit!

Stimuler le langage d’un enfant qui présente des difficultés sur le plan du développement du langage, dans un groupe, est souvent perçu comme une tâche lourde et compliquée. La stimulation du langage devient un fardeau, quand ça peut être si simple. Pourquoi ne pas utiliser tous les moments planifiés de la journée pour en faire une excellente source de stimulation. Vous êtes de précieux modèles pour les enfants. Ce texte a pour but de vous aider, de vous outiller, afin de stimuler le langage des tous petits au CPE, dans le quotidien, sans devoir planifier pendant des heures.

Voyons comment nous pouvons stimuler le langage à travers les activités routinières, d’une journée régulière, à la garderie. Dès l’arrivée de l’enfant avec son parent au CPE, quelle belle occasion d’établir le premier contact de la journée avec l’enfant. Allez au devant de l’enfant, placez-vous à la hauteur de l’enfant, assurez-vous d’avoir son attention et adressez-vous à lui en premier. Surtout, laissez-lui du temps pour vous répondre. Ce petit geste établira une belle complicité entre vous deux. Il est important de s’intéresser à l’enfant si nous voulons avoir sa confiance et qu’il puisse se sentir à l’aise lorsqu’il doit s’adresser à vous, même s’il a des difficultés de langage.

Lors des déplacements, vous montez l’escalier pour aller à votre local, contez les marches tout le monde ensemble. Vous faites le train pour vous déplacer, en attendant que tous les amis soient dans le train, verbalisez aux enfants que Charles est le premier, Étienne est derrière Charles, Lucie est la troisième entre Étienne et Nicolas et ainsi de suite. N’hésitez pas à leur demander qui est en premier, en deuxième, pour vérifier s’ils ont compris. Surtout, n’oubliez pas de ralentir le débit de parole et n’hésitez pas à encourager l’enfant pour ses efforts!

Quel meilleur moment de la journée, à la causerie du matin, pour stimuler le langage des petits. Toujours commencer par vous placer à la hauteur des enfants! Utiliser la causerie comme un moment d’échanges entre vous et les enfants, mais également entre les enfants eux-mêmes. N’hésitez pas à faire parler les enfants pendant la causerie, ils apprennent beaucoup par imitation de leurs pairs. Échanger au sujet de la température est une excellente façon d’enrichir le vocabulaire, les phrases : il fait soleil, il fait chaud, il y a des nuages, nuages blancs, etc. Faire le calendrier avec les plus vieux : quelle journée sommes-nous, est-ce la première ou la dernière journée de la semaine à la garderie, après lundi c’est…, etc. Il est à noter que l’utilisation de support visuel est recommandé en tout temps mais spécialement pour échanger au sujet du calendrier afin de les aider à se situer dans le temps.  C’est lundi matin, les enfants ont fait différentes activités durant la fin de semaine, demandez-leur de partager avec le groupe une activité qu’il on fait. Commencez par vous, pour leur permettre d’avoir un modèle, n’oubliez pas de ralentir votre débit de parole et de faire des phrases courtes et simples. Par contre, si vous avez un ami pour qui c’est plus difficile de relater des évènements du passé ou pour qui c’est plus difficile de parler devant le groupe, demandez aux parents de vous remettre, sur un bout de papier, le lundi matin, quelques activités que l’enfant à fait durant la fin de semaine, à l’insu de l’enfant. Vous aurez donc des outils pour aider l’enfant lorsque ce sera son tour. Voici quelques trucs :

      Utilisez l’absurdité comme par exemple «Toi Charles, tu es allé en Floride!» Il va peut-être dire «Ben non, au zoo!» ou il va peut-être faire «non» avec un signe de tête et ne pas parler.

      Utilisez le choix de réponses comme par exemple «Tu es allé à l’aquarium ou au zoo?» Il va probablement répondre «zoo» et vous pouvez alors répéter «tu es allé au zoo.» afin de lui donner un modèle de phrase complète.

      S’il n’a toujours rien dit, vous pourriez lui donner la réponse tout simplement «Tu es allé au zoo Charles».

Surtout ne jamais exiger à un enfant de parler s’il n’est pas prêt

Pour une autre causerie, demandez aux enfants ou aux parents de vous apporter des photos d’eux en action, de leur famille : à une fête, au camping, à la page, etc. En commençant par vous, échangez avec eux sur quelques-unes de vos photos et acceptez que les enfants vous posent des questions. Peut-être dans une autre causerie, demandez aux enfants d’échanger avec le groupe sur leurs photos. Les enfants adorent parler de leurs expériences, de leur famille et c’est une très belle occasion de stimuler le langage! N’hésitez pas à demander aux enfants de se poser des questions les uns les autres et rappelez leur de lever leur main avant de parler et d’attendre leur tour!!!

S’il y a un enfant qui n’ose jamais parler durant les causeries, n’hésitez pas à lui demander s’il aurait quelque chose à dire, sans le forcer. Allez-y avec ses intérêts! Vous savez qu’il adore les animaux, apportez des photos d’animaux de temps et temps et échangez sur le sujet. Aidez-le en lui posant des questions, comme par exemple «Toi Charles, quel est ton animal préféré?» S’il ne répond pas; «Est-ce que tu préfères les chiens ou les chats?», s’il ne répond toujours pas, «Je crois que tu aimes bien les chiens.». Surtout ne jamais exiger à un enfant de parler s’il n’est pas prêt! N’hésitez pas à leur montrer des photos! Plus il y a de sens d’impliqués (vue, ouïe, odorat, toucher), plus c’est facile d’apprendre.

Avec les mêmes photos, vous pourriez par la suite préparer un album et le laisser à la disposition des enfants. Dans les moments libres, se sera une belle activité, non structuré, que d’échanger ensemble en regardant l’album. Lorsqu’ils sont en jeux libres, vous pourrez vous-même regarder l’album et vous verrez tous les enfants se joindre à vous et ils vous commenteront leurs photos. C’est une activité que tous les enfants adorent!

Mettez des mots sur vos actions, n’ayez pas peur de parler à voix haute!  Mais attention, parlez à la 1ière personne du singulier : «Je coupe du Melon.», et non «Nathalie coupe du melon.» ce que nous sommes souvent portés à faire.

Par exemple, à la collation, vous pourriez commentez ce que vous faites : «Je coupe la pomme en morceau», «je donne un morceau à Charles en premier, ensuite à Étienne».

N’hésitez pas à utiliser l’absurdité! «MMmmmm, c’est bon les oranges!», lorsque vous êtes en train de manger une pomme. «C’est un excellent légume!» alors que c’est un fruit. Vous les verrez réagir très rapidement.

Échangez avec les enfants sur la collation. «Vous me dites que c’est un fruit, est-ce que vous en connaissez d’autres fruits?»

Stimulez le langage par le jeu, dans les temps libres par exemple. Vous leur faites faire du dessin libre, demandez-leur de venir vous voir lorsqu’ils auront terminé et de vous expliquer leur dessin. Mettez-vous à leur hauteur, laissez-leur du temps pour s’exprimer, des silences et utilisez les conseils mentionnés tout au long du texte pour leur venir en aide. Même s’il ne vous exprime que quelques mots, ces quelques mots sont très précieux. N’hésitez pas à les féliciter. Les filles jouent à la coiffeuse, vous avez justement besoin d’une coupe de cheveux! Retrouvez votre cœur d’enfant! Vous avez un petit chien, en toutou bien sûr, il a besoin de soin! Ils se feront un malin plaisir de guérir votre animal. Joignez-vous au garçon par terre, en train de jouer aux dragons. Vous êtes la princesse et êtes coincée en haut du château, vous aimeriez bien qu’un pirate vienne vous délivrer. Laissez aller votre imagination!

Au dîner, tout le monde est assis autour de la table et vous attendez le repas. Revenez sur ce que vous avez fait en avant-midi. Échangez avec eux sur ce qu’ils ont fait en arrivant, ensuite, après, juste avant le diner, etc. Vous pouvez également utiliser ce temps pour leur faire deviner ce qu’ils vont manger, en leur donnant des indices. Lorsque vous servez le dîner, encore une fois mettez des mots sur ce que vous faites. Partagez avec eux sur ce qu’il y a dans leur assiette (en plus de développer leur langage, ils chahuteront beaucoup moins…)!

C’est l’heure du dodo et juste avant vous avez l’habitude de leur raconter une histoire. Surtout gardez cette belle habitude, mais vous pourriez, quelques fois faire en sorte que l’histoire soit en lien avec une sortie que les enfants ont fait avec le CPE. Par exemple, vous êtes allés à la ferme, cherchez un livre qui raconte l’histoire d’un personnage de leur âge ou d’un animal qui est allé à la ferme. Les enfants seront très contents de comparer leur expérience avec celle du personnage. Questionnez-les, faites-les comparer, les similitudes, les différences.

Je pourrais vous décrire des milliers d’autres occasions de stimuler le langage au quotidien dans votre groupe. Peut-être trouverez-vous que c’est trop tout ça, que c’est lourd! Surtout, ne vous mettez pas de pression!!  Allez-y une journée à la fois! Au début, peut-être ne ferrez-vous qu’une seule chose de  tout ce que vous aurez lu.  C’est correct, commencez par une puis ajoutez-en une autre par la suite et ainsi de suite. Vous n’avez pas à faire tout ce qui est proposé à tous les jours!

Dites-vous que beaucoup de petits gestes donneront un

gros résultat!

 

Ce billet a été publié dans la catégorie Articles. Ajoutez le permalien aux favoris.